Nouvelles recettes

Cocktail de soda des marais de Dagobah

Cocktail de soda des marais de Dagobah

Un dérivé de « Star Wars » du mojito classique

Shutterstock/Hitelight

Honorez Yoda dans ses dernières années et levez un verre à son domicile, le marais de Dagobah. Comme le marais, ce Guerres des étoiles-le mojito à thème est hors de ce monde.

Cette recette est une gracieuseté de Cuisine maladroite.

Ingrédients

  • 1 once de rhum léger Bacardi
  • 1/2 once de schnaps à la menthe poivrée
  • 1/2 once de vodka Grey Goose Le Citron (ou autre vodka au citron vert)
  • 1/2 citron vert
  • 3 onces de soda club
  • 1 cuillère à soupe de sucre

Instructions

Mélanger les ingrédients dans un verre et décorer de feuilles de menthe.

Faits nutritionnels

Portions4

Calories par portion42

Équivalent folate (total)5µg1%


‘Star Wars’ : Cocktail ultime

Un cocktail sur le thème de Star Wars « The Luke » combine du rhum, du sirop d'hibiscus, des amers d'orange et du nectar de guanabana pour créer une gorgée qui met en valeur les côtés sombres et clairs de The Force.

Le cocktail "Elixir of the Galaxy" sur le thème de Star Wars est composé de tequila, de Chartreuse verte, de noix de coco et de citron vert frais.

Le lait Blue Bantha, inspiré de la boisson préférée de la famille Skywalker dans "Star Wars: A New Hope", est photographié à Walnut Creek, Californie, le mercredi 2 décembre 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

Les soleils se couchent sur Tatooine. Il y a une agitation dans la Force. Et vous n'avez pas besoin de traîner à Mos Eisley pour savoir que c'est l'heure de la fête.

Que vous envisagiez une fête de pré-projection, une after-party ou un marathon de cinéma pour vous mettre au courant avant le début de "The Force Awakens" le 18 décembre, il n'est pas nécessaire de partir pour une galaxie très, très lointaine pour l'inspiration de la fête. Nous avons fait appel aux professionnels de la cuisine et de la mixologie de la région de la baie pour créer le menu ultime de "Star Wars" avec tout, des martinis Skywalker au lait Blue Bantha, des collations Dagobah Swamp aux bonbons Death Star.

Il n'est pas exagéré de dire que le chef, les propriétaires et le personnel de Jordan Winery de Healdsburg sont obsédés par l'épopée galactique et nous ne parlons pas seulement de leurs vidéos YouTube intelligentes sur le thème de la guerre des étoiles. L'année dernière, ils ont organisé une énorme fête d'Halloween sur le thème de Skywalker, avec des avions. La semaine dernière, ils ont transformé le château viticole en planète de glace de Hoth pour une fête des fêtes avec une légion de Stormtroopers servant les hors-d'œuvre.

Jusqu'où va la fascination pour Jordan ?

« Eh bien, nous possédons les costumes », déclare le chef Todd Knoll.

De nombreux livres et films se prêtent à des célébrations gustatives (bonjour, “Hunger Games”), mais “Star Wars” pose quelques problèmes — même pour un chef cuisinier.

“Vous pouvez aller profondément dans le Wookieepedia, profondément dans le canon — mais il n'y a pas de choses que vous voulez manger,” Knoll dit. “Le lait bleu Bantha. Yoda fait de la soupe. Il y a divers rongeurs mangés par Jabba le Hutt. Alors je vais thème et ton.”

La pénurie de plats galactiques authentiques est également un problème pour Cassandra Reeder, la San Francisco devenue Portland, Oregon, auteur de "The Geeky Chef Cookbook" (Race Point Publishing, 22 $).

“Personne n'a le temps de manger (dans ‘Star Wars’). Tout le monde se bat, dit-elle. C'est à peu près le lait bleu.

Les publications de Star Wars sur Pinterest ont tendance à être des « jeux de mots intelligents », dit-elle. “Biscuits Wookiee et sodas Yoda. Les gens utilisent Jell-O pour la figurine Han Solo congelée dans de la carbonite.”

Alors vous appliquez un peu d'imagination. Le lait bleu obtient plus que du colorant alimentaire dans la version Reeder’s.

Les emporte-pièces Death Star peuvent être appliqués au fromage ainsi qu'à la pâte à biscuits. L'application astucieuse de la végétation — fromage grillé fourré au pesto et à la roquette, par exemple — peut transformer n'importe quoi en un dessert inspiré de Dagobah. Et, bien sûr, il y a tout ce truc du côté obscur.

Manny Hinojosa de Brentwood, chef de bar et mixologue pour Bacardi USA, a répondu à notre demande de créer des cocktails personnalisés inspirés de Skywalker à des hauteurs stratosphériques avec une tequila et un Elixir de la Galaxie teinté de Chartreuse verte, rendu éthéré avec de la chaux fraîche, de l'eau de coco et un éclaboussure de sirop de miel. La libation, dit-il, est conçue pour donner à Luke Skywalker « le pouvoir et le courage » de combattre le côté obscur ancien et mystique : « La tequila a été fabriquée pour la première fois il y a près de 500 ans, la chartreuse verte est fabriquée dans un couvent par des religieuses. C'est une excellente combinaison qui vous transporte dans une autre dimension.

Vous verrez à la fois le côté sombre et le côté clair de son cocktail Luke, qui combine du rhum, du sirop d'hibiscus et du nectar de guanabana, donnant un cocktail violet foncé avec un dessus blanc mousseux. (Les recettes peuvent nécessiter des ingrédients éclectiques, mais vous les trouverez tous dans les magasins d'alcools bien approvisionnés et chez BevMo. Vous avez du mal à trouver le guanabana? Le nectar de goyave fonctionne aussi.)

Et les plats galactiques bénéficient d'un traitement gastronomique et d'une technique de nommage intelligente en Jordanie, où les délices de Knoll de tout l'Empire comprenaient un plat d'agneau tunisien surnommé Tatooine Womp Rat — “Star Wars” a été filmé dans La Tunisie et les saveurs d'Afrique du Nord s'accordaient parfaitement avec l'agneau. L'environnement aquatique de Naboo a inspiré un ceviche avec du poulpe et du ramboutan, un fruit rouge tropical avec des vrilles capillaires. Une soupe Dagobah a été interprétée avec un consommé de dashi, des champignons sauvages et une garniture de pâte feuilletée - une découpe de la tête de Yoda.

« Vous devez être un peu mignon », dit Knoll.

Plus, bien sûr, un plat nerf. Selon le canon, les nerfs parqués par des nerfherders idiots et débraillés ont été élevés pour la viande.

« Nous utilisons la porchetta », dit Knoll. “Je n'ai pas pu trouver le nerf.”


‘Star Wars’ : Cocktail ultime

Un cocktail sur le thème de Star Wars « The Luke » combine du rhum, du sirop d'hibiscus, des amers d'orange et du nectar de guanabana pour créer une gorgée qui met en valeur les côtés sombres et clairs de The Force.

Le cocktail "Elixir of the Galaxy" sur le thème de Star Wars est composé de tequila, de Chartreuse verte, de noix de coco et de citron vert frais.

Le lait Blue Bantha, inspiré de la boisson préférée de la famille Skywalker dans "Star Wars: A New Hope", est photographié à Walnut Creek, Californie, le mercredi 2 décembre 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

Les soleils se couchent sur Tatooine. Il y a une agitation dans la Force. Et vous n'avez pas besoin de traîner à Mos Eisley pour savoir que c'est l'heure de la fête.

Que vous envisagiez une fête de pré-projection, une after-party ou un marathon de cinéma pour vous mettre au courant avant le début de "The Force Awakens" le 18 décembre, il n'est pas nécessaire de partir pour une galaxie très, très lointaine pour l'inspiration de la fête. Nous avons fait appel aux professionnels de la cuisine et de la mixologie de la région de la baie pour créer le menu ultime de "Star Wars" avec tout, des martinis Skywalker au lait Blue Bantha, des collations Dagobah Swamp aux bonbons Death Star.

Il n'est pas exagéré de dire que le chef, les propriétaires et le personnel de Jordan Winery de Healdsburg sont obsédés par l'épopée galactique et nous ne parlons pas seulement de leurs vidéos YouTube intelligentes sur le thème de la guerre des étoiles. L'année dernière, ils ont organisé une énorme fête d'Halloween sur le thème de Skywalker, avec des avions. La semaine dernière, ils ont transformé le château viticole en planète de glace de Hoth pour une fête des fêtes avec une légion de Stormtroopers servant les hors-d'œuvre.

Jusqu'où va la fascination pour Jordan ?

« Eh bien, nous possédons les costumes », déclare le chef Todd Knoll.

De nombreux livres et films se prêtent à des célébrations gustatives (bonjour, “Hunger Games”), mais “Star Wars” pose quelques problèmes — même pour un chef cuisinier.

“Vous pouvez aller profondément dans le Wookieepedia, profondément dans le canon — mais il n'y a pas de choses que vous voulez manger,” Knoll dit. “Le lait bleu Bantha. Yoda fait de la soupe. Il y a divers rongeurs mangés par Jabba le Hutt. Alors je vais thème et ton.”

La pénurie de plats galactiques authentiques est également un problème pour Cassandra Reeder, la San Francisco devenue Portland, Oregon, auteur de "The Geeky Chef Cookbook" (Race Point Publishing, 22 $).

“Personne n'a le temps de manger (dans ‘Star Wars’). Tout le monde se bat, dit-elle. “C’est à peu près le lait bleu.”

Les publications de Star Wars sur Pinterest ont tendance à être des « jeux de mots intelligents », dit-elle. “Biscuits Wookiee et sodas Yoda. Les gens utilisent Jell-O pour la figurine Han Solo congelée dans de la carbonite.”

Alors vous appliquez un peu d'imagination. Le lait bleu obtient plus que du colorant alimentaire dans la version Reeder’s.

Les emporte-pièces Death Star peuvent être appliqués au fromage ainsi qu'à la pâte à biscuits. L'application astucieuse de la végétation — fromage grillé fourré au pesto et à la roquette, par exemple — peut transformer n'importe quoi en un dessert inspiré de Dagobah. Et, bien sûr, il y a tout ce truc du côté obscur.

Manny Hinojosa de Brentwood, chef de bar et mixologue pour Bacardi USA, a répondu à notre demande de créer des cocktails personnalisés inspirés de Skywalker à des hauteurs stratosphériques avec une tequila et un Elixir de la Galaxie teinté de Chartreuse verte, rendu éthéré avec de la chaux fraîche, de l'eau de coco et un éclaboussure de sirop de miel. La libation, dit-il, est conçue pour donner à Luke Skywalker « le pouvoir et le courage » de combattre le côté obscur ancien et mystique : « La tequila a été fabriquée pour la première fois il y a près de 500 ans, la chartreuse verte est fabriquée dans un couvent par des religieuses. C'est une excellente combinaison qui vous transporte dans une autre dimension.

Vous verrez à la fois le côté sombre et le côté clair de son cocktail Luke, qui combine du rhum, du sirop d'hibiscus et du nectar de guanabana, donnant un cocktail violet foncé avec un dessus blanc mousseux. (Les recettes peuvent nécessiter des ingrédients éclectiques, mais vous les trouverez tous dans les magasins d'alcools bien approvisionnés et BevMo. Vous avez du mal à trouver le guanabana? Le nectar de goyave fonctionne aussi.)

Et les plats galactiques bénéficient d'un traitement gastronomique et d'une technique de nommage intelligente en Jordanie, où les délices de Knoll de tout l'Empire comprenaient un plat d'agneau tunisien surnommé Tatooine Womp Rat — “Star Wars” a été filmé dans La Tunisie et les saveurs nord-africaines se mariaient parfaitement avec l'agneau. L'environnement aquatique de Naboo a inspiré un ceviche avec du poulpe et du ramboutan, un fruit rouge tropical avec des vrilles capillaires. Une soupe Dagobah a été interprétée avec un consommé de dashi, des champignons sauvages et une garniture de pâte feuilletée - une découpe de la tête de Yoda.

« Vous devez être un peu mignon », dit Knoll.

Plus, bien sûr, un plat nerf. Selon le canon, les nerfs parqués par des nerfherders idiots et débraillés ont été élevés pour la viande.

« Nous utilisons la porchetta », dit Knoll. “Je n'ai pas pu trouver le nerf.”


‘Star Wars’ : Cocktail ultime

Un cocktail sur le thème de Star Wars « The Luke » combine du rhum, du sirop d'hibiscus, des amers d'orange et du nectar de guanabana pour créer une gorgée qui met en valeur les côtés sombres et clairs de The Force.

Le cocktail "Elixir of the Galaxy" sur le thème de Star Wars est composé de tequila, de Chartreuse verte, de noix de coco et de citron vert frais.

Le lait Blue Bantha, inspiré de la boisson préférée de la famille Skywalker dans "Star Wars: A New Hope", est photographié à Walnut Creek, Californie, le mercredi 2 décembre 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

Les soleils se couchent sur Tatooine. Il y a une agitation dans la Force. Et vous n'avez pas besoin de traîner à Mos Eisley pour savoir que c'est l'heure de la fête.

Que vous envisagiez une fête de pré-projection, une after-party ou un marathon de cinéma pour vous mettre au courant avant le début de "The Force Awakens" le 18 décembre, il n'est pas nécessaire de partir pour une galaxie très, très lointaine pour l'inspiration de la fête. Nous avons fait appel aux professionnels de la cuisine et de la mixologie de la région de la baie pour créer le menu ultime de "Star Wars" avec tout, des martinis Skywalker au lait Blue Bantha, des collations Dagobah Swamp aux bonbons Death Star.

Il n'est pas exagéré de dire que le chef, les propriétaires et le personnel de Jordan Winery de Healdsburg sont obsédés par l'épopée galactique et nous ne parlons pas seulement de leurs vidéos YouTube intelligentes sur le thème de la guerre des étoiles. L'année dernière, ils ont organisé une énorme fête d'Halloween sur le thème de Skywalker, avec des avions. La semaine dernière, ils ont transformé le château viticole en planète de glace de Hoth pour une fête des fêtes avec une légion de Stormtroopers servant les hors-d'œuvre.

Jusqu'où va la fascination pour Jordan ?

« Eh bien, nous possédons les costumes », déclare le chef Todd Knoll.

De nombreux livres et films se prêtent à des célébrations gustatives (bonjour, “Hunger Games”), mais “Star Wars” pose quelques problèmes — même pour un chef cuisinier.

“Vous pouvez aller profondément dans le Wookieepedia, profondément dans le canon — mais il n'y a pas de choses que vous voulez manger,” Knoll dit. “Le lait bleu Bantha. Yoda fait de la soupe. Il y a divers rongeurs mangés par Jabba le Hutt. Alors je vais thème et ton.”

La pénurie de plats galactiques authentiques est également un problème pour Cassandra Reeder, la San Francisco devenue Portland, Oregon, auteur de "The Geeky Chef Cookbook" (Race Point Publishing, 22 $).

“Personne n'a le temps de manger (dans ‘Star Wars’). Tout le monde se bat, dit-elle. C'est à peu près le lait bleu.

Les publications de Star Wars sur Pinterest ont tendance à être des « jeux de mots intelligents », dit-elle. “Biscuits Wookiee et sodas Yoda. Les gens utilisent Jell-O pour la figurine Han Solo congelée dans de la carbonite.”

Alors vous appliquez un peu d'imagination. Le lait bleu obtient plus que du colorant alimentaire dans la version Reeder’s.

Les emporte-pièces Death Star peuvent être appliqués au fromage ainsi qu'à la pâte à biscuits. L'application astucieuse de la végétation — fromage grillé fourré au pesto et à la roquette, par exemple — peut transformer n'importe quoi en un dessert inspiré de Dagobah. Et, bien sûr, il y a tout ce truc du côté obscur.

Manny Hinojosa de Brentwood, chef de bar et mixologue pour Bacardi USA, a répondu à notre demande de créer des cocktails personnalisés inspirés de Skywalker à des hauteurs stratosphériques avec une tequila et un Elixir de la Galaxie teinté de Chartreuse verte, rendu éthéré avec de la chaux fraîche, de l'eau de coco et un éclaboussure de sirop de miel. La libation, dit-il, est conçue pour donner à Luke Skywalker « le pouvoir et le courage » de combattre le côté obscur ancien et mystique : « La tequila a été fabriquée pour la première fois il y a près de 500 ans, la chartreuse verte est fabriquée dans un couvent par des religieuses. C'est une excellente combinaison qui vous transporte dans une autre dimension.

Vous verrez à la fois le côté sombre et le côté clair de son cocktail Luke, qui combine du rhum, du sirop d'hibiscus et du nectar de guanabana, donnant un cocktail violet foncé avec un dessus blanc mousseux. (Les recettes peuvent nécessiter des ingrédients éclectiques, mais vous les trouverez tous dans les magasins d'alcools bien approvisionnés et BevMo. Vous avez du mal à trouver le guanabana? Le nectar de goyave fonctionne aussi.)

Et les plats galactiques bénéficient d'un traitement gastronomique et d'une technique de nommage intelligente en Jordanie, où les délices de Knoll de tout l'Empire comprenaient un plat d'agneau tunisien surnommé Tatooine Womp Rat — “Star Wars” a été filmé dans La Tunisie et les saveurs d'Afrique du Nord s'accordaient parfaitement avec l'agneau. L'environnement aquatique de Naboo a inspiré un ceviche avec du poulpe et du ramboutan, un fruit rouge tropical avec des vrilles capillaires. Une soupe Dagobah a été interprétée avec un consommé de dashi, des champignons sauvages et une garniture de pâte feuilletée - une découpe de la tête de Yoda.

« Vous devez être un peu mignon », dit Knoll.

Plus, bien sûr, un plat nerf. Selon le canon, les nerfs parqués par des nerfherders stupides et débraillés ont été élevés pour la viande.

« Nous utilisons la porchetta », dit Knoll. “Je n'ai pas pu trouver le nerf.”


‘Star Wars’ : Cocktail ultime

Un cocktail sur le thème de Star Wars « The Luke » combine du rhum, du sirop d'hibiscus, des amers d'orange et du nectar de guanabana pour créer une gorgée qui met en valeur les côtés sombres et clairs de The Force.

Le cocktail "Elixir of the Galaxy" sur le thème de Star Wars est composé de tequila, de Chartreuse verte, de noix de coco et de citron vert frais.

Le lait Blue Bantha, inspiré de la boisson préférée de la famille Skywalker dans "Star Wars: A New Hope", est photographié à Walnut Creek, Californie, le mercredi 2 décembre 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

Les soleils se couchent sur Tatooine. Il y a une agitation dans la Force. Et vous n'avez pas besoin de traîner à Mos Eisley pour savoir que c'est l'heure de la fête.

Que vous envisagiez une fête de pré-projection, une after-party ou un marathon de cinéma pour vous mettre au courant avant le début de "The Force Awakens" le 18 décembre, il n'est pas nécessaire de partir pour une galaxie très lointaine pour l'inspiration de la fête. Nous avons fait appel aux professionnels de la cuisine et de la mixologie de la région de la baie pour créer le menu ultime de "Star Wars" avec tout, des martinis Skywalker au lait Blue Bantha, des collations Dagobah Swamp aux bonbons Death Star.

Il n'est pas exagéré de dire que le chef, les propriétaires et le personnel de Jordan Winery de Healdsburg sont obsédés par l'épopée galactique et nous ne parlons pas seulement de leurs vidéos YouTube intelligentes sur le thème de la guerre des étoiles. L'année dernière, ils ont organisé une énorme fête d'Halloween sur le thème de Skywalker, avec des avions. La semaine dernière, ils ont transformé le château viticole en planète de glace de Hoth pour une fête des fêtes avec une légion de Stormtroopers servant les hors-d'œuvre.

Jusqu'où va la fascination pour Jordan ?

« Eh bien, nous possédons les costumes », déclare le chef Todd Knoll.

De nombreux livres et films se prêtent à des célébrations gustatives (bonjour, “Hunger Games”), mais “Star Wars” pose quelques problèmes — même pour un chef cuisinier.

“Vous pouvez aller profondément dans le Wookieepedia, profondément dans le canon — mais il n'y a pas de choses que vous voulez manger,” Knoll dit. “Le lait bleu Bantha. Yoda fait de la soupe. Il y a divers rongeurs mangés par Jabba le Hutt. Alors je vais thème et ton.”

La pénurie de plats galactiques authentiques est également un problème pour Cassandra Reeder, la San Francisco devenue Portland, Oregon, auteur de "The Geeky Chef Cookbook" (Race Point Publishing, 22 $).

“Personne n'a le temps de manger (dans ‘Star Wars’). Tout le monde se bat, dit-elle. “C’est à peu près le lait bleu.”

Les publications de Star Wars sur Pinterest ont tendance à être des « jeux de mots intelligents », dit-elle. “Biscuits Wookiee et sodas Yoda. Les gens utilisent Jell-O pour la figurine Han Solo congelée dans de la carbonite.”

Alors vous appliquez un peu d'imagination. Le lait bleu obtient plus que du colorant alimentaire dans la version Reeder’s.

Les emporte-pièces Death Star peuvent être appliqués au fromage ainsi qu'à la pâte à biscuits. L'application astucieuse de la végétation — fromage grillé fourré au pesto et à la roquette, par exemple — peut transformer n'importe quoi en un dessert inspiré de Dagobah. Et, bien sûr, il y a tout ce truc du côté obscur.

Manny Hinojosa de Brentwood, chef de bar et mixologue pour Bacardi USA, a répondu à notre demande de créer des cocktails personnalisés inspirés de Skywalker à des hauteurs stratosphériques avec une tequila et un Elixir de la Galaxie teinté de Chartreuse verte, rendu éthéré avec de la chaux fraîche, de l'eau de coco et un goutte de sirop de miel. La libation, dit-il, est conçue pour donner à Luke Skywalker « le pouvoir et le courage » de combattre le côté obscur ancien et mystique : « La tequila a été fabriquée pour la première fois il y a près de 500 ans, la chartreuse verte est fabriquée dans un couvent par des religieuses. C'est une excellente combinaison qui vous transporte dans une autre dimension.

Vous verrez à la fois le côté sombre et le côté clair de son cocktail Luke, qui combine du rhum, du sirop d'hibiscus et du nectar de guanabana, donnant un cocktail violet foncé avec un dessus blanc mousseux. (Les recettes peuvent nécessiter des ingrédients éclectiques, mais vous les trouverez tous dans les magasins d'alcools bien approvisionnés et chez BevMo. Vous avez du mal à trouver le guanabana? Le nectar de goyave fonctionne aussi.)

Et les plats galactiques bénéficient d'un traitement gastronomique et d'une technique de nommage intelligente en Jordanie, où les délices de Knoll de tout l'Empire comprenaient un plat d'agneau tunisien surnommé Tatooine Womp Rat — “Star Wars” a été filmé dans La Tunisie et les saveurs nord-africaines se mariaient parfaitement avec l'agneau. L'environnement aquatique de Naboo a inspiré un ceviche de poulpe et de ramboutan, un fruit rouge tropical aux vrilles ressemblant à des cheveux. Une soupe Dagobah a été interprétée avec un consommé de dashi, des champignons sauvages et une garniture de pâte feuilletée - une découpe de la tête de Yoda.

« Vous devez être un peu mignon », dit Knoll.

Plus, bien sûr, un plat nerf. Selon le canon, les nerfs parqués par des nerfherders stupides et débraillés ont été élevés pour la viande.

« Nous utilisons la porchetta », dit Knoll. “Je n'ai pas pu trouver le nerf.”


‘Star Wars’ : Cocktail ultime

Un cocktail sur le thème de Star Wars « The Luke » combine du rhum, du sirop d'hibiscus, des amers d'orange et du nectar de guanabana pour créer une gorgée qui met en valeur les côtés sombres et clairs de The Force.

Le cocktail "Elixir of the Galaxy" sur le thème de Star Wars est composé de tequila, de Chartreuse verte, de noix de coco et de citron vert frais.

Le lait Blue Bantha, inspiré de la boisson préférée de la famille Skywalker dans "Star Wars: A New Hope", est photographié à Walnut Creek, Californie, le mercredi 2 décembre 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

Les soleils se couchent sur Tatooine. Il y a une agitation dans la Force. Et vous n'avez pas besoin de traîner à Mos Eisley pour savoir que c'est l'heure de la fête.

Que vous envisagiez une fête de pré-projection, une after-party ou un marathon de cinéma pour vous mettre au courant avant le début de "The Force Awakens" le 18 décembre, il n'est pas nécessaire de partir pour une galaxie très, très lointaine pour l'inspiration de la fête. Nous avons fait appel aux professionnels de la cuisine et de la mixologie de la région de la baie pour créer le menu ultime de "Star Wars" avec tout, des martinis Skywalker au lait Blue Bantha, des collations Dagobah Swamp aux bonbons Death Star.

Il n'est pas exagéré de dire que le chef, les propriétaires et le personnel de Jordan Winery de Healdsburg sont obsédés par l'épopée galactique et nous ne parlons pas seulement de leurs vidéos YouTube intelligentes sur le thème de la guerre des étoiles. L'année dernière, ils ont organisé une énorme fête d'Halloween sur le thème de Skywalker, avec des avions. La semaine dernière, ils ont transformé le château viticole en planète de glace de Hoth pour une fête des fêtes avec une légion de Stormtroopers servant les hors-d'œuvre.

Jusqu'où va la fascination pour Jordan ?

« Eh bien, nous possédons les costumes », déclare le chef Todd Knoll.

De nombreux livres et films se prêtent à des célébrations gustatives (bonjour, “Hunger Games”), mais “Star Wars” pose quelques problèmes — même pour un chef cuisinier.

“Vous pouvez aller profondément dans le Wookieepedia, profondément dans le canon — mais il n'y a pas de choses que vous voulez manger,” Knoll dit. “Le lait bleu Bantha. Yoda fait de la soupe. Il y a divers rongeurs mangés par Jabba le Hutt. Alors je vais thème et ton.”

La pénurie de plats galactiques authentiques est également un problème pour Cassandra Reeder, la San Francisco devenue Portland, Oregon, auteur de "The Geeky Chef Cookbook" (Race Point Publishing, 22 $).

“Personne n'a le temps de manger (dans ‘Star Wars’). Tout le monde se bat, dit-elle. C'est à peu près le lait bleu.

Les publications de Star Wars sur Pinterest ont tendance à être des « jeux de mots intelligents », dit-elle. “Biscuits Wookiee et sodas Yoda. Les gens utilisent Jell-O pour la figurine Han Solo congelée dans de la carbonite.”

Alors vous appliquez un peu d'imagination. Le lait bleu obtient plus que du colorant alimentaire dans la version Reeder’s.

Les emporte-pièces Death Star peuvent être appliqués au fromage ainsi qu'à la pâte à biscuits. L'application astucieuse de la végétation — fromage grillé fourré au pesto et à la roquette, par exemple — peut transformer n'importe quoi en un dessert inspiré de Dagobah. Et, bien sûr, il y a tout ce truc du côté obscur.

Manny Hinojosa de Brentwood, chef de bar et mixologue pour Bacardi USA, a répondu à notre demande de créer des cocktails personnalisés inspirés de Skywalker à des hauteurs stratosphériques avec une tequila et un Elixir de la Galaxie teinté de Chartreuse verte, rendu éthéré avec de la chaux fraîche, de l'eau de coco et un goutte de sirop de miel. La libation, dit-il, est conçue pour donner à Luke Skywalker « le pouvoir et le courage » de combattre le côté obscur ancien et mystique : « La tequila a été fabriquée pour la première fois il y a près de 500 ans, la chartreuse verte est fabriquée dans un couvent par des religieuses. C'est une excellente combinaison qui vous transporte dans une autre dimension.

Vous verrez à la fois le côté sombre et le côté clair de son cocktail Luke, qui combine du rhum, du sirop d'hibiscus et du nectar de guanabana, donnant un cocktail violet foncé avec un dessus blanc mousseux. (Les recettes peuvent nécessiter des ingrédients éclectiques, mais vous les trouverez tous dans les magasins d'alcools bien approvisionnés et chez BevMo. Vous avez du mal à trouver le guanabana? Le nectar de goyave fonctionne aussi.)

Et les plats galactiques bénéficient d'un traitement gastronomique et d'une technique de nommage intelligente en Jordanie, où les délices de Knoll de tout l'Empire comprenaient un plat d'agneau tunisien surnommé Tatooine Womp Rat — “Star Wars” a été filmé dans La Tunisie et les saveurs nord-africaines se mariaient parfaitement avec l'agneau. L'environnement aquatique de Naboo a inspiré un ceviche avec du poulpe et du ramboutan, un fruit rouge tropical avec des vrilles capillaires. Une soupe Dagobah a été interprétée avec un consommé de dashi, des champignons sauvages et une garniture de pâte feuilletée - une découpe de la tête de Yoda.

« Vous devez être un peu mignon », dit Knoll.

Plus, bien sûr, un plat nerf. Selon le canon, les nerfs parqués par des nerfherders stupides et débraillés ont été élevés pour la viande.

« Nous utilisons la porchetta », dit Knoll. “Je n'ai pas pu trouver le nerf.”


‘Star Wars’ : Cocktail ultime

Un cocktail sur le thème de Star Wars « The Luke » combine du rhum, du sirop d'hibiscus, des amers d'orange et du nectar de guanabana pour créer une gorgée qui met en valeur les côtés sombres et clairs de The Force.

Le cocktail "Elixir of the Galaxy" sur le thème de Star Wars est composé de tequila, de Chartreuse verte, de noix de coco et de citron vert frais.

Le lait Blue Bantha, inspiré de la boisson préférée de la famille Skywalker dans "Star Wars: A New Hope", est photographié à Walnut Creek, Californie, le mercredi 2 décembre 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

Les soleils se couchent sur Tatooine. Il y a une agitation dans la Force. Et vous n'avez pas besoin de traîner à Mos Eisley pour savoir que c'est l'heure de la fête.

Que vous envisagiez une fête de pré-projection, une after-party ou un marathon de cinéma pour vous mettre au courant avant le début de "The Force Awakens" le 18 décembre, il n'est pas nécessaire de partir pour une galaxie très, très lointaine pour l'inspiration de la fête. Nous avons fait appel aux professionnels de la cuisine et de la mixologie de la région de la baie pour créer le menu ultime de "Star Wars" avec tout, des martinis Skywalker au lait Blue Bantha, des collations Dagobah Swamp aux bonbons Death Star.

Il n'est pas exagéré de dire que le chef, les propriétaires et le personnel de Jordan Winery de Healdsburg sont obsédés par l'épopée galactique et nous ne parlons pas seulement de leurs vidéos YouTube intelligentes sur le thème de la guerre des étoiles. L'année dernière, ils ont organisé une énorme fête d'Halloween sur le thème de Skywalker, avec des avions. La semaine dernière, ils ont transformé le château viticole en planète de glace de Hoth pour une fête des fêtes avec une légion de Stormtroopers servant les hors-d'œuvre.

Jusqu'où va la fascination pour Jordan ?

« Eh bien, nous possédons les costumes », déclare le chef Todd Knoll.

De nombreux livres et films se prêtent à des célébrations gustatives (bonjour, “Hunger Games”), mais “Star Wars” pose quelques problèmes — même pour un chef cuisinier.

“Vous pouvez aller profondément dans le Wookieepedia, profondément dans le canon — mais il n'y a pas de choses que vous voulez manger,” Knoll dit. “Le lait bleu Bantha. Yoda fait de la soupe. Il y a divers rongeurs mangés par Jabba le Hutt. Alors je vais thème et ton.”

La pénurie de plats galactiques authentiques est également un problème pour Cassandra Reeder, la San Francisco devenue Portland, Oregon, auteur de "The Geeky Chef Cookbook" (Race Point Publishing, 22 $).

“Personne n'a le temps de manger (dans ‘Star Wars’). Tout le monde se bat, dit-elle. C'est à peu près le lait bleu.

Les publications de Star Wars sur Pinterest ont tendance à être des « jeux de mots intelligents », dit-elle. “Biscuits Wookiee et sodas Yoda. Les gens utilisent Jell-O pour la figurine Han Solo congelée dans de la carbonite.”

Alors vous appliquez un peu d'imagination. Le lait bleu obtient plus que du colorant alimentaire dans la version Reeder’s.

Les emporte-pièces Death Star peuvent être appliqués au fromage ainsi qu'à la pâte à biscuits. L'application astucieuse de la végétation — fromage grillé fourré au pesto et à la roquette, par exemple — peut transformer n'importe quoi en un dessert inspiré de Dagobah. Et, bien sûr, il y a tout ce truc du côté obscur.

Manny Hinojosa de Brentwood, chef de bar et mixologue pour Bacardi USA, a répondu à notre demande de créer des cocktails personnalisés inspirés de Skywalker à des hauteurs stratosphériques avec une tequila et un Elixir de la Galaxie teinté de Chartreuse verte, rendu éthéré avec de la chaux fraîche, de l'eau de coco et un goutte de sirop de miel. La libation, dit-il, est conçue pour donner à Luke Skywalker « le pouvoir et le courage » de combattre le côté obscur ancien et mystique : « La tequila a été fabriquée pour la première fois il y a près de 500 ans, la chartreuse verte est fabriquée dans un couvent par des religieuses. C'est une excellente combinaison qui vous transporte dans une autre dimension.

Vous verrez à la fois le côté sombre et le côté clair de son cocktail Luke, qui combine du rhum, du sirop d'hibiscus et du nectar de guanabana, donnant un cocktail violet foncé avec un dessus blanc mousseux. (Les recettes peuvent nécessiter des ingrédients éclectiques, mais vous les trouverez tous dans les magasins d'alcools bien approvisionnés et BevMo. Vous avez du mal à trouver le guanabana? Le nectar de goyave fonctionne aussi.)

Et les plats galactiques bénéficient d'un traitement gastronomique et d'une technique de nommage intelligente en Jordanie, où les délices de Knoll de tout l'Empire comprenaient un plat d'agneau tunisien surnommé Tatooine Womp Rat — “Star Wars” a été filmé dans La Tunisie et les saveurs nord-africaines se mariaient parfaitement avec l'agneau. L'environnement aquatique de Naboo a inspiré un ceviche avec du poulpe et du ramboutan, un fruit rouge tropical avec des vrilles capillaires. Une soupe Dagobah a été interprétée avec un consommé de dashi, des champignons sauvages et une garniture de pâte feuilletée - une découpe de la tête de Yoda.

« Vous devez être un peu mignon », dit Knoll.

Plus, bien sûr, un plat nerf. Selon le canon, les nerfs parqués par des nerfherders stupides et débraillés ont été élevés pour la viande.

« Nous utilisons la porchetta », dit Knoll. “Je n'ai pas pu trouver le nerf.”


‘Star Wars’ : Cocktail ultime

Un cocktail sur le thème de Star Wars « The Luke » combine du rhum, du sirop d'hibiscus, des amers d'orange et du nectar de guanabana pour créer une gorgée qui met en valeur les côtés sombre et clair de la Force.

Le cocktail "Elixir of the Galaxy" sur le thème de Star Wars est composé de tequila, de Chartreuse verte, de noix de coco et de citron vert frais.

Blue Bantha Milk, inspired by the Skywalker family's beverage of choice in "Star Wars: A New Hope" is photographed in Walnut Creek, Calif., on Wednesday, Dec. 2, 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

The suns are setting over Tatooine. There’s a stirring in the Force. And you don’t have to hang out in Mos Eisley to know it’s party time.

Whether you’re contemplating a prescreening fete, an after-party or a movie marathon to get you up to speed before “The Force Awakens” debuts Dec. 18, there’s no need to head for a galaxy far, far away for party inspiration. We’ve tapped the Bay Area’s culinary and mixology pros to create the ultimate “Star Wars” menu — with everything from Skywalker martinis to Blue Bantha Milk, Dagobah Swamp snacks to Death Star sweets.

It’s no exaggeration to say that the chef, owners and staff at Healdsburg’s Jordan Winery are obsessed with the galactic epic — and we’re not just talking about their clever “Star Wars”-themed YouTube videos. They hosted a huge Skywalker-themed Halloween party last year, complete with aircraft. Last week, they turned the winery chateau into the ice planet of Hoth for a holiday bash with a legion of Stormtroopers serving the hors d’oeuvres.

How deep does the Jordan fascination go?

“Well, we do own the costumes,” says chef Todd Knoll.

Many books and movies lend themselves to gustatory celebrations (hello, “Hunger Games”), but “Star Wars” poses some problems — even for a chef.

“You can go deep into the Wookieepedia, deep into the canon — but there are not things you want to eat,” Knoll says. “The Bantha blue milk. Yoda makes soup. There are various rodents eaten by Jabba the Hutt. So I go theme and tone.”

The dearth of authentic galactic fare is an issue for Cassandra Reeder, the San Francisco-turned-Portland, Oregon, author of “The Geeky Chef Cookbook” (Race Point Publishing, $22), too.

“No one has time to eat (in ‘Star Wars’). Everyone’s fighting battles,” she says. “It’s pretty much the blue milk.”

Star Wars party posts on Pinterest tend toward “clever puns,” she says. “Wookiee cookies and Yoda sodas. People use Jell-O for the Han Solo figurine frozen in carbonite.”

So you apply a little imagination. Blue milk gets more than food coloring in Reeder’s version.

Death Star cookie cutters can be applied to cheese as well as cookie dough. Artful application of vegetation — grilled cheese filled with pesto and arugula, for example — can turn anything into Dagobah-inspired noshery. And, of course, there’s that whole dark-side thing.

Brentwood’s Manny Hinojosa, bar chef and mixologist for Bacardi USA, took our request to create custom Skywalker-inspired cocktails to stratospheric heights with a tequila and green Chartreuse-tinged Elixir of the Galaxy, made ethereal with fresh lime, coconut water and a splash of honey syrup. The libation, he says, is designed to give Luke Skywalker “the power and courage” to fight the ancient and mystical dark side: “Tequila was first made almost 500 years ago, green Chartreuse is made in a convent by nuns. It’s a great combination that transports you to a different dimension.”

You’ll see both the dark and light side in his Luke cocktail, which combines rum, hibiscus syrup and guanabana nectar, yielding a deep purple cocktail with a frothy white top. (The recipes may call for eclectic ingredients, but you’ll find them all at well-stocked liquor stores and BevMo. Trouble finding the guanabana? Guava nectar works, too.)

And galactic fare gets the gourmet treatment — and clever naming technique — at Jordan, where Knoll’s delicacies from across the Empire included a Tunisian lamb dish dubbed Tatooine Womp Rat — “Star Wars” was filmed in Tunisia, and the North African flavors were a perfect match for the lamb. Naboo’s aquatic environment inspired a ceviche with octopus and rambutan, a tropical red fruit with hairlike tendrils. A Dagobah soup was interpreted with a dashi consomme, wild mushrooms and a puff pastry garnish — a cutout of Yoda’s head.

“You’ve got to go a little cute,” Knoll says.

Plus, of course, a nerf dish. According to canon, the nerfs herded by half-witted, scruffy-looking nerfherders were raised for meat.

“We’re using porchetta,” Knoll says. “I couldn’t source the nerf.”


‘Star Wars’: Ultimate cocktail party

A Star Wars themed cocktail "The Luke," combines rum, hibiscus syrup, orange bitters and guanabana nectar to create a sip that showcases the dark and light sides of The Force.

The Star Wars-themed "Elixir of the Galaxy" cocktail is made with tequila, green Chartreuse, coconut and fresh lime.

Blue Bantha Milk, inspired by the Skywalker family's beverage of choice in "Star Wars: A New Hope" is photographed in Walnut Creek, Calif., on Wednesday, Dec. 2, 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

The suns are setting over Tatooine. There’s a stirring in the Force. And you don’t have to hang out in Mos Eisley to know it’s party time.

Whether you’re contemplating a prescreening fete, an after-party or a movie marathon to get you up to speed before “The Force Awakens” debuts Dec. 18, there’s no need to head for a galaxy far, far away for party inspiration. We’ve tapped the Bay Area’s culinary and mixology pros to create the ultimate “Star Wars” menu — with everything from Skywalker martinis to Blue Bantha Milk, Dagobah Swamp snacks to Death Star sweets.

It’s no exaggeration to say that the chef, owners and staff at Healdsburg’s Jordan Winery are obsessed with the galactic epic — and we’re not just talking about their clever “Star Wars”-themed YouTube videos. They hosted a huge Skywalker-themed Halloween party last year, complete with aircraft. Last week, they turned the winery chateau into the ice planet of Hoth for a holiday bash with a legion of Stormtroopers serving the hors d’oeuvres.

How deep does the Jordan fascination go?

“Well, we do own the costumes,” says chef Todd Knoll.

Many books and movies lend themselves to gustatory celebrations (hello, “Hunger Games”), but “Star Wars” poses some problems — even for a chef.

“You can go deep into the Wookieepedia, deep into the canon — but there are not things you want to eat,” Knoll says. “The Bantha blue milk. Yoda makes soup. There are various rodents eaten by Jabba the Hutt. So I go theme and tone.”

The dearth of authentic galactic fare is an issue for Cassandra Reeder, the San Francisco-turned-Portland, Oregon, author of “The Geeky Chef Cookbook” (Race Point Publishing, $22), too.

“No one has time to eat (in ‘Star Wars’). Everyone’s fighting battles,” she says. “It’s pretty much the blue milk.”

Star Wars party posts on Pinterest tend toward “clever puns,” she says. “Wookiee cookies and Yoda sodas. People use Jell-O for the Han Solo figurine frozen in carbonite.”

So you apply a little imagination. Blue milk gets more than food coloring in Reeder’s version.

Death Star cookie cutters can be applied to cheese as well as cookie dough. Artful application of vegetation — grilled cheese filled with pesto and arugula, for example — can turn anything into Dagobah-inspired noshery. And, of course, there’s that whole dark-side thing.

Brentwood’s Manny Hinojosa, bar chef and mixologist for Bacardi USA, took our request to create custom Skywalker-inspired cocktails to stratospheric heights with a tequila and green Chartreuse-tinged Elixir of the Galaxy, made ethereal with fresh lime, coconut water and a splash of honey syrup. The libation, he says, is designed to give Luke Skywalker “the power and courage” to fight the ancient and mystical dark side: “Tequila was first made almost 500 years ago, green Chartreuse is made in a convent by nuns. It’s a great combination that transports you to a different dimension.”

You’ll see both the dark and light side in his Luke cocktail, which combines rum, hibiscus syrup and guanabana nectar, yielding a deep purple cocktail with a frothy white top. (The recipes may call for eclectic ingredients, but you’ll find them all at well-stocked liquor stores and BevMo. Trouble finding the guanabana? Guava nectar works, too.)

And galactic fare gets the gourmet treatment — and clever naming technique — at Jordan, where Knoll’s delicacies from across the Empire included a Tunisian lamb dish dubbed Tatooine Womp Rat — “Star Wars” was filmed in Tunisia, and the North African flavors were a perfect match for the lamb. Naboo’s aquatic environment inspired a ceviche with octopus and rambutan, a tropical red fruit with hairlike tendrils. A Dagobah soup was interpreted with a dashi consomme, wild mushrooms and a puff pastry garnish — a cutout of Yoda’s head.

“You’ve got to go a little cute,” Knoll says.

Plus, of course, a nerf dish. According to canon, the nerfs herded by half-witted, scruffy-looking nerfherders were raised for meat.

“We’re using porchetta,” Knoll says. “I couldn’t source the nerf.”


‘Star Wars’: Ultimate cocktail party

A Star Wars themed cocktail "The Luke," combines rum, hibiscus syrup, orange bitters and guanabana nectar to create a sip that showcases the dark and light sides of The Force.

The Star Wars-themed "Elixir of the Galaxy" cocktail is made with tequila, green Chartreuse, coconut and fresh lime.

Blue Bantha Milk, inspired by the Skywalker family's beverage of choice in "Star Wars: A New Hope" is photographed in Walnut Creek, Calif., on Wednesday, Dec. 2, 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

The suns are setting over Tatooine. There’s a stirring in the Force. And you don’t have to hang out in Mos Eisley to know it’s party time.

Whether you’re contemplating a prescreening fete, an after-party or a movie marathon to get you up to speed before “The Force Awakens” debuts Dec. 18, there’s no need to head for a galaxy far, far away for party inspiration. We’ve tapped the Bay Area’s culinary and mixology pros to create the ultimate “Star Wars” menu — with everything from Skywalker martinis to Blue Bantha Milk, Dagobah Swamp snacks to Death Star sweets.

It’s no exaggeration to say that the chef, owners and staff at Healdsburg’s Jordan Winery are obsessed with the galactic epic — and we’re not just talking about their clever “Star Wars”-themed YouTube videos. They hosted a huge Skywalker-themed Halloween party last year, complete with aircraft. Last week, they turned the winery chateau into the ice planet of Hoth for a holiday bash with a legion of Stormtroopers serving the hors d’oeuvres.

How deep does the Jordan fascination go?

“Well, we do own the costumes,” says chef Todd Knoll.

Many books and movies lend themselves to gustatory celebrations (hello, “Hunger Games”), but “Star Wars” poses some problems — even for a chef.

“You can go deep into the Wookieepedia, deep into the canon — but there are not things you want to eat,” Knoll says. “The Bantha blue milk. Yoda makes soup. There are various rodents eaten by Jabba the Hutt. So I go theme and tone.”

The dearth of authentic galactic fare is an issue for Cassandra Reeder, the San Francisco-turned-Portland, Oregon, author of “The Geeky Chef Cookbook” (Race Point Publishing, $22), too.

“No one has time to eat (in ‘Star Wars’). Everyone’s fighting battles,” she says. “It’s pretty much the blue milk.”

Star Wars party posts on Pinterest tend toward “clever puns,” she says. “Wookiee cookies and Yoda sodas. People use Jell-O for the Han Solo figurine frozen in carbonite.”

So you apply a little imagination. Blue milk gets more than food coloring in Reeder’s version.

Death Star cookie cutters can be applied to cheese as well as cookie dough. Artful application of vegetation — grilled cheese filled with pesto and arugula, for example — can turn anything into Dagobah-inspired noshery. And, of course, there’s that whole dark-side thing.

Brentwood’s Manny Hinojosa, bar chef and mixologist for Bacardi USA, took our request to create custom Skywalker-inspired cocktails to stratospheric heights with a tequila and green Chartreuse-tinged Elixir of the Galaxy, made ethereal with fresh lime, coconut water and a splash of honey syrup. The libation, he says, is designed to give Luke Skywalker “the power and courage” to fight the ancient and mystical dark side: “Tequila was first made almost 500 years ago, green Chartreuse is made in a convent by nuns. It’s a great combination that transports you to a different dimension.”

You’ll see both the dark and light side in his Luke cocktail, which combines rum, hibiscus syrup and guanabana nectar, yielding a deep purple cocktail with a frothy white top. (The recipes may call for eclectic ingredients, but you’ll find them all at well-stocked liquor stores and BevMo. Trouble finding the guanabana? Guava nectar works, too.)

And galactic fare gets the gourmet treatment — and clever naming technique — at Jordan, where Knoll’s delicacies from across the Empire included a Tunisian lamb dish dubbed Tatooine Womp Rat — “Star Wars” was filmed in Tunisia, and the North African flavors were a perfect match for the lamb. Naboo’s aquatic environment inspired a ceviche with octopus and rambutan, a tropical red fruit with hairlike tendrils. A Dagobah soup was interpreted with a dashi consomme, wild mushrooms and a puff pastry garnish — a cutout of Yoda’s head.

“You’ve got to go a little cute,” Knoll says.

Plus, of course, a nerf dish. According to canon, the nerfs herded by half-witted, scruffy-looking nerfherders were raised for meat.

“We’re using porchetta,” Knoll says. “I couldn’t source the nerf.”


‘Star Wars’: Ultimate cocktail party

A Star Wars themed cocktail "The Luke," combines rum, hibiscus syrup, orange bitters and guanabana nectar to create a sip that showcases the dark and light sides of The Force.

The Star Wars-themed "Elixir of the Galaxy" cocktail is made with tequila, green Chartreuse, coconut and fresh lime.

Blue Bantha Milk, inspired by the Skywalker family's beverage of choice in "Star Wars: A New Hope" is photographed in Walnut Creek, Calif., on Wednesday, Dec. 2, 2015. (Doug Duran/Bay Area News Group)

The suns are setting over Tatooine. There’s a stirring in the Force. And you don’t have to hang out in Mos Eisley to know it’s party time.

Whether you’re contemplating a prescreening fete, an after-party or a movie marathon to get you up to speed before “The Force Awakens” debuts Dec. 18, there’s no need to head for a galaxy far, far away for party inspiration. We’ve tapped the Bay Area’s culinary and mixology pros to create the ultimate “Star Wars” menu — with everything from Skywalker martinis to Blue Bantha Milk, Dagobah Swamp snacks to Death Star sweets.

It’s no exaggeration to say that the chef, owners and staff at Healdsburg’s Jordan Winery are obsessed with the galactic epic — and we’re not just talking about their clever “Star Wars”-themed YouTube videos. They hosted a huge Skywalker-themed Halloween party last year, complete with aircraft. Last week, they turned the winery chateau into the ice planet of Hoth for a holiday bash with a legion of Stormtroopers serving the hors d’oeuvres.

How deep does the Jordan fascination go?

“Well, we do own the costumes,” says chef Todd Knoll.

Many books and movies lend themselves to gustatory celebrations (hello, “Hunger Games”), but “Star Wars” poses some problems — even for a chef.

“You can go deep into the Wookieepedia, deep into the canon — but there are not things you want to eat,” Knoll says. “The Bantha blue milk. Yoda makes soup. There are various rodents eaten by Jabba the Hutt. So I go theme and tone.”

The dearth of authentic galactic fare is an issue for Cassandra Reeder, the San Francisco-turned-Portland, Oregon, author of “The Geeky Chef Cookbook” (Race Point Publishing, $22), too.

“No one has time to eat (in ‘Star Wars’). Everyone’s fighting battles,” she says. “It’s pretty much the blue milk.”

Star Wars party posts on Pinterest tend toward “clever puns,” she says. “Wookiee cookies and Yoda sodas. People use Jell-O for the Han Solo figurine frozen in carbonite.”

So you apply a little imagination. Blue milk gets more than food coloring in Reeder’s version.

Death Star cookie cutters can be applied to cheese as well as cookie dough. Artful application of vegetation — grilled cheese filled with pesto and arugula, for example — can turn anything into Dagobah-inspired noshery. And, of course, there’s that whole dark-side thing.

Brentwood’s Manny Hinojosa, bar chef and mixologist for Bacardi USA, took our request to create custom Skywalker-inspired cocktails to stratospheric heights with a tequila and green Chartreuse-tinged Elixir of the Galaxy, made ethereal with fresh lime, coconut water and a splash of honey syrup. The libation, he says, is designed to give Luke Skywalker “the power and courage” to fight the ancient and mystical dark side: “Tequila was first made almost 500 years ago, green Chartreuse is made in a convent by nuns. It’s a great combination that transports you to a different dimension.”

You’ll see both the dark and light side in his Luke cocktail, which combines rum, hibiscus syrup and guanabana nectar, yielding a deep purple cocktail with a frothy white top. (The recipes may call for eclectic ingredients, but you’ll find them all at well-stocked liquor stores and BevMo. Trouble finding the guanabana? Guava nectar works, too.)

And galactic fare gets the gourmet treatment — and clever naming technique — at Jordan, where Knoll’s delicacies from across the Empire included a Tunisian lamb dish dubbed Tatooine Womp Rat — “Star Wars” was filmed in Tunisia, and the North African flavors were a perfect match for the lamb. Naboo’s aquatic environment inspired a ceviche with octopus and rambutan, a tropical red fruit with hairlike tendrils. A Dagobah soup was interpreted with a dashi consomme, wild mushrooms and a puff pastry garnish — a cutout of Yoda’s head.

“You’ve got to go a little cute,” Knoll says.

Plus, of course, a nerf dish. According to canon, the nerfs herded by half-witted, scruffy-looking nerfherders were raised for meat.

“We’re using porchetta,” Knoll says. “I couldn’t source the nerf.”


Voir la vidéo: LUKE Y YODA DE DAGOBAH. BLACK SERIES D4 (Janvier 2022).